top of page

Sirius, 2017

Série de 10 pièces tissées de coton et cuivre : à la recherche de la symbolique des matériaux.

Le cuivre a une symbolique forte dans les cultures africaines, notamment chez les Dogons et se retrouve dans de nombreux objets de culte représentant la lumière, la fertilité, les astres.

Le peuple Dogon au Mali est célèbre dans le monde entier pour la splendeur de ses masques, la beauté de son architecture, la richesse de son patrimoine social et culturel.

Moins connu est l’article publié en 1950 par deux chercheurs français où est relatée la connaissance de l’étoile Sirius par les Dogon. Cette publication a fait l’objet d’une vaste polémique car elle contient une énigme scientifique.

Les relevés réalisés en différents lieux ont pu démontrer l’existence de sites astronomiques, formés d’alignements, consacrés à l’observation de Sirius.

L’existence de tels « observatoires » en Afrique restitue à ce continent sa place dans l’histoire de l’astronomie mondiale.

Ces observatoires évoquent aussi un lien probable avec la science ancienne égyptienne, dans la droite ligne des travaux de Cheikh Anta Diop.

La série «Sirius» révèle se mystère pour les scientifiques occidentaux, et met à l’honneur une autre version de l’Histoire : celle des Dogons qui puisent leurs connaissances dans la matière fondatrice pour étudier les étoiles.


H750 x L120 mm
Matériaux et technique : tissage coton et cuivre

4project _Sirius_2027_1.jpg
IMG_1627.JPG
4project _Sirius_2027_2.JPG
4project _Sirius_2027_3.JPG
  • Instagram
bottom of page